Mongolie

              Vous trouverez sur cette page : un bref descriptif, la carte du pays et nos impressions.

              Depuis toujours, la Mongolie est associée au nom de Gengis Khān, à la vision de vastes steppes, de chevaux sauvages au galop et de ciels bleus démesurés. Aujourd'hui encore, la Mongolie semble appartenir à un autre monde.

 

Elle reste assurément l'une des dernières grandes destinations aventureuses d'Asie. Aussitôt sorti de sa capitale Oulan-Bator, nous voilà plongé dans un autre siècle.
             Mais au delà de ces images d'un autre temps, la réalité quotidienne est plus difficile.  L'autonomie de cet immense Etat, pris en tenaille entre la Russie et la Chine, relève du miracle. Si le pays est dirigé depuis 1996 par une coalition démocratique, il a payé cher son accès à l'indépendance. Aujourd'hui, la Mongolie souffre d'un cruel manque d'infrastructures et de moyens financiers.



Carte




 

Fiche d'identité

Intitulé officiel : république de Mongolie
Superficie: 1 565 000 km² (x 2,8 la France)
Population : 2,4 million d'habitants
Capitale : Oulan-Bator
Institutions politiques : république parlementaire
Espérance de vie  :homme: 62,47 ans femme: 66,87 ans
Fête nationale : Jour De l'Indépendance/Jour de la Révolution, 11 Juillet (1921) Population et ethnies : Khalkhas (86%), Kazakhs (2%), Chinois (2%), Russes (2%) ainsi qu'une douzaine d'autres groupes ethniques
Religions : bouddhisme tibétain, islam, chamanisme
Monnaie : le tugrik
Président :
Nagachyn Bagadandi
Point culminant : Najramdal Uul 4 356 m.
Langues :
mongol, turc, russe, chinois

Quelques mots utiles

Oui : tiim
Non : ügüi
Merci : bayarlaa
Excusez-moi : uuchlaarai
Bonjour : sain bainuu
Au revoir : bayartai
Comment puis-je aller à . ? : bi. yaaj yavakh ve ?


Patrimoine mondial de l'Unesco

(2003) Bassin d’Ubs Nuur
(2004) Paysage culturel de la vallée de l’Orkhon

Impression générale

             La Mongolie est une terre de chevaux et d' éleveurs avec encore de fantastiques espaces vierges. Malgré le peu que nous ayons voyagé, la Mongolie nous est apparue comme un de ces rares endroits sur terre ou l'on peut faire l'expérience d'une manière de vivre qui a peu change depuis des siècles, et de paysages aussi grandioses. C'est vraiment un autre monde. On se noie dans l'immensité de ses espaces et on trouve refuge dans l'hospitalité de ses habitants.
             On s'aperçoit pourtant que la Mongolie est en plein bouleversement. Le tourisme se développe et les rapports a l'autre évoluent inévitablement, de même que l'apparition de la télé en tant que vitrine dans les coins les plus recules change invariablement les comportements. Leur premier ministre s'est dailleurs exprime ainsi:"in order to survive, we may have to stop being nomads".
On espère que non.

Ce qu’on a aimé : Les Mongols, le dépaysement et les grands espaces vierges

Ce qu’on n’a pas aimé : l'airag et les grandes villes

A voir : un Naadam local, des chants diphoniques, la région de tsaagan Nur et le sud de la région d'Hovsgoll

A faire : du cheval avec une selle russe, quelques jours "d'immersion" dans une famille mongole

A fuir : du cheval avec une selle mongole...

Bons plans : Faire la tournée des guest house (chez Bernard également) pour trouver ces compagnons de route et organiser son voyage. faire ses courses au marché en face de la gana's guesthouse (y a de tout et c 'est le moins cher d'UB).